Domaine CASALONGA et Familles alliées
Filiations © - branche paternelle - réunies depuis 1962 par Pierre F. CASALONGA (France)





Recherches Diverses - Various Searchs

- RECHERCHES "in Situ" (sur le Site) Pour effectuer une recherche ciblée et limitée au seul Domaine CASALONGA et Familles alliées ( site:www.casa-longa.org ) utilisez le champ ci-dessous en remplaçant UNIQUEMENT le premier mot "CASALONGA" (affiché ici par défaut à titre d'EXEMPLE) par un ou plusieurs autres mot-clefs suffisamment pertinents, et séparés entre eux par des espaces. Veillez au moins à bien respecter l'espace avant le mot "site". Merci à GOOGLE pour cette fonction très puissante, mais passablement méconnue !

Google

- ALATA Corse-du-Sud 2A - CORSE

1) CHAPEAUX d'ALATA - Sur la carte postale ci-dessus on peut voir les curieux chapeaux de paille (cappelli alatesi) de blé, tressés naguère en ALATA, que les Femmes portaient, attachés avec des foulards noués autour du cou, pour aller travailler aux champs. Il serait intéressant d'en retrouver l'origine exacte ?

2) TABLEAU à LOCALISER - Nous savons avec certitude que durant l'été 1979, se trouvait encore en l'église paroissiale Saint-Pierre d'ALATA, chapelle Saint-Antoine, côté de l'Epître, un tableau représentant des armoiries : " D'Or au Lion d'Azur rampant, à la cotice de Gueules brochant sur le tout ". Nous n'avons pas réussi à retrouver les photographies correspondantes prises à différentes périodes par au moins deux personnes, M F. DEMARTINI et moi-même ; ce qui permettrait d'être plus concret.

Cf Dictionnaire héraldique - in Tome II de l'Armorial de la Corse de F. DEMARTINI, page 381, colonne de gauche, 3ème paragraphe : << Un lion ; une bande brochant sur le lion : BRUNI, CIECCHERA (alias CICCHERO), PETRALBA, RODINI, anonyme de l'église d' Alata. >>

Ce tableau a bien mystérieusement disparu de l'église d'ALATA à une date, et pour des raisons encore indéterminées. Nous serions donc reconnaissants à quiconque serait susceptible de :

a) Nous dire en quel lieu il se trouve actuellement remisé ? L'Archevêché d'Ajaccio étant une piste assez plausible, parmi d'autres (sans aucune exclusion).

b) Nous renseigner sur son donateur à l'église d'ALATA : à quelle époque ; dans quelles circonstances ?

c) Nous indiquer, par conséquent, quelle Famille ou Personnage, originaire d'ALATA ou d'ailleurs, portait ces armoiries ?

3) ORIGINE des CASALONGA olim CASA LONGA

Comme je l'ai écrit par ailleurs, j'ai pu remonter mon ascendance paternelle CASALONGA directement jusque vers 1580 en ALATA (Corse-du-Sud).

Les origines antérieures sont encore une énigme : En effet, il faut, soit les rechercher en Corse même, soit déterminer de quel pays le ou les premiers CASALONGA sont arrivés en ALATA, et dans quelles circonstances ?

C'est aussi la souche (ceppa) de tous les CASALONGA d'origine corse.

- Une rumeur rapporte que les CASALONGA sont issus d'un LECA venu se réfugier, et finalement s'établir en ALATA à une époque indéterminée, après avoir échappé à l'un des massacres dont fut plusieurs fois victime cette Famille (casata) : Siège du château de Leca (avril 1456) ; Massacre au Fort de la Foce d'Orto (29 mars 1489) ; ou plus tard, vers la fin du XVIème, début du XVIIème siècle ?

Jusqu'à présent, l'absence de découverte d'un quelconque document probant nous empêchent pour le moment d'accréditer l'une de ces deux hypothèses issues de la tradition orale.

- En outre, il nous reste encore bien d'autres pistes plausibles à explorer !

4) RECHERCHES d'ARCHIVES

a) Le célèbre Suzzone POZZO DI BORGO a bénéficié, entre autres, du privilège d'exemption de la dîme par Bulle Pontificale du 13 octobre 1619 (l'original en parchemin est, a priori, dans les archives privées de la Famille POZZO DI BORGO) : Ce privilège s'étendait aux descendants et héritiers de Suzzone des deux sexes.

- C'est ainsi qu'en 1730, un procès eut lieu entre l'Evêque d'Ajaccio et 50 habitants d'Alata et d'Appietto qui descendaient de Suzzone POZZO DI BORGO par les Femmes. La cause portée devant le tribunal de l'Archevêque de PISE, fut tranchée en faveur des dits descendants. Tant à Pise qu'en Corse, nous n'avons pas réussi à retrouver le dossier contenant toutes les pièces de ce procès, et donc la liste et les filiations de ces cinquante bénéficiaires !

b) Commune d'ALATA - Un lot d'archives municipales à localiser ? - Bien que l'évidence soit difficile à admettre et à rapporter, nous devons signaler que durant la toute première moitié du siècle dernier une partie non négligeable des archives municipales ont été empruntées, et emportées en un lieu inconnu, par un Maire sortant non réélu. A notre connaissance, la restitution à la Mairie de ce lot important d'archives, si précieuses pour l'histoire de notre village d'ALATA, n'a toujours pas eu lieu ?

Que sont-elles devenues aujourd'hui ? En espérant qu'elles n'ont pas été détruites ou dispersées par les descendants, on peut supposer qu'elles dorment encore paisiblement dans un grenier ? En conséquence, nous serions reconnaissants à quiconque serait en mesure de nous aider à les localiser : c'est dans l'intérêt collectif. Il manque en particulier les RP d'Alata pour la période 1673-1707 (l'inspection du Directeur des Archives Départementales en 1929 ayant constaté leur disparition pure et simple des archives de la mairie !)

c) Paroisse Saint-Pierre d'ALATA - Même interrogation concernant les archives paroissiales qui ont aussi disparues !!!??? Lors de sa prise de fonction le curé actuel a été très surpris de ne trouver aucune archive dans la sacristie de l'église !!!???

N'hésitez donc pas à nous écrire sur ces sujets, mais aussi pour nous faire part de toute information en votre possession, relative à la si longue et passionnante histoire de notre village dont l'origine exacte se perd encore dans la nuit des temps. Merci à Toutes et à Tous.

casalonga@free.fr

Contents * Index * Surnames * Contact
Modified 24 APR 2017 (Created 19 NOV 2000) by Reunion, from Leister Productions, Inc.